Menu
Vignette

Cuisiner sainement et s’équiper durablement

Publié le 11 février 2018 dans Green Life

Monsieur l’amoureux pourrait en témoigner, je suis très pénible en ce qui concerne notre alimentation. La qualité doit être au rendez-vous, et non, ça ne coûte pas beaucoup plus cher, dès lors que l’on peut prendre le temps de mettre la main à la pâte. Cela dit, vous pouvez acheter les meilleurs produits du monde, si vous les cuisinez avec des ustensiles nocifs pour votre santé, ils perdent grandement de leurs intérêts. Nous ne nous sommes pas équipés en un jour, car la qualité a souvent un prix. Pour tout vous dire, ça nous a pris à peu près 3 ans, et encore, ce n’est toujours pas comme j’aimerai. Mais c’est déjà un bon début pour cuisiner sainement.

Pour des raisons personnelles, nous avons du revoir nos équipements et faire la chasse à tout ce qui pouvait s’avérer toxique pour l’homme (les perturbateurs endocriniens, les matériaux réputés neurotoxiques, etc). Ce n’est déjà pas très sain si vous avez un système immunitaire qui fait son travail, mais lorsque ce n’est plus le cas, même les médecins vous recommandent de prendre quelques précautions. Ce ne sont pas les brochures gratuites qui manquent pour nous éclairer un peu sur le sujet.

L’inox est un matériau à privilégier pour la cuisson. Il doit être de qualité 18/10 (18 % de chrome, 10 % de nickel). C’est la meilleure qualité ! Il est reconnu comme un matériau stable, qui ne craint pas la cuisson et ne migre pas vers les aliments. Nous nous sommes offerts une batterie Beka en inox, avec les couvercles assortis. Les casseroles sont graduées, équipées d’un double fond inox. Je ne vais pas vous mentir, elles sont hors de prix mais elles sont réputées durer toute une vie. La qualité est professionnelle ! On voit clairement la différence. Nous les avions acheté en solde l’une après l’autre, après de longues recherches. Nous avons également un faitout tout inox de la même marque avec couvercle. Il est très pratique pour nos soupes de légumes quotidiennes et sa taille est parfaite pour aller dans le réfrigérateur. Si vous privilégiez des produits français, vous pouvez opter pour Cristel par exemple. Il y a trois ans, ce n’était pas une priorité pour nous, contrairement à l’heure actuelle.

L’acier et le fer sont également des matériaux sains pour la cuisson. Des marques françaises comme de Buyer, que nous aimons beaucoup à la maison, fabriquent des produits inusables, à condition d’être soigneux. L’acier et le fer demandent un peu plus d’entretien. Il faut culotter sa poêle la première fois, mais après, on découvre une façon de cuire totalement différente ! La poêle doit être lavée à l’eau chaude très rapidement et ne jamais tremper. Ce matériau est utilisé par les chefs pour obtenir une viande, caramélisée sur le dessus, et réaliser des sauces, à partir des sucs de cuisson, à tomber ! Personnellement, j’adore la couleur que prend notre poêle à pancakes en fer de Buyer (fabriquée en France) à chaque utilisation. On l’a acheté il y a bientôt deux ans. Elle témoigne de notre plaisir à cuisiner !

La fonte me rappelle ma grand-mère. Après tout, n’est-ce pas dans les vieux pots que l’on fait la meilleure soupe ?! Trêve de plaisanterie, la fonte permet une cuisson douce. Elle est idéale pour laisser mijoter de bons petits plats et va sur tous les feux même l’induction. Elle passe également au four. Il existe deux sortes de cocottes en fonte : celles en fonte émaillées, et celles en fonte non émaillées. Privilégiez autant que possible la seconde. Les cocottes en fonte émaillée peuvent contenir des traces de plomb dans leur émail. Le principal inconvénient est son poids. La nôtre pèse très lourd. Ça ne nous empêche pas de stocker notre grande cocotte Chasseur (fabriquée en France et garantie sans plomb) dans un tiroir de casserolier. Attention à ne pas confondre la fonte avec la fonte d’aluminium.

Nous avons également une cocotte minute en inox, offerte par la grand-mère de Monsieur l’amoureux il y a des années. On s’en sert très souvent, mais apparemment, les vitamines ne résisteraient pas à la cuisson sous pression, à haute température.

J’espère que ce premier article, d’une petite série pour cuisiner sainement et s’équiper durablement, vous a plu. La prochaine fois, nous étudierons de plus près les matériaux à privilégier pour la cuisson au four.

Bisettes !

Commentaires

  • Bernadette dit :

    Personnellement il y a belle lurette que je cuisine dans la fonte ou l’inox, j’utilise d’ailleurs mon matériel sur plaque ou dans le four sans souci surtout depuis que je privilégie la cuisson douce mais ma préferée reste ma cocotte seb ( mes cocottes, une grande une petite !) merci pour vos articles ! Bernadette

  • Véro dit :

    Bonjour, je n’ai pas trouvé De Buyer en magasin près de chez moi mais mon magasin bio vend la marque Scandi-Vie qui est moins chère et a l’air bien. Donc nous allons tester.

  • Marie dit :

    Bonjour,
    Je compte changer ma batterie de cuisine pour des éléments aux composants nettement plus sains que ceux dont je dispose aujourd’hui. Votre article est particulièrement intéressant d’autant que je ne connaissais aucune des marques que vous citez hormis Seb bien entendu. J’attendrai aussi avec impatience votre article sur les contenants spécifiques à la cuisson au four.
    Merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

Fermer la popin Abonnement à la newsletter
Fermer la popin