Facebook Twitter Pinterest Instagram Hellocoton Vimeo Flux RSS Google Plus

Lalouandco.fr • Blog Couture et DIY

Savez-vous Goûter… les algues ? [recette]

J’ai récemment eu la chance de recevoir une box pas comme les autres dans ma Boite aux Merveilles. La box contenait des algues à cuisiner, un tote-bag ainsi que deux recettes tirées du 3ème ouvrage de la Collection Savez-vous Goûter. Ce dernier porte justement sur les Algues, un aliment encore trop souvent méconnu dans nos cuisines. Ce livre, édité par les Presses de l’EHESP est un recueil de plus de 90 recettes élaborées par des chefs cuisiniers français, japonais, québécois et irlandais. Ça tombait à pic puisque j’avais très envie de tester ce super-aliment pour la santé. J’ai donc décidé d’adapter l’une de mes recettes préférées : le pesto.

Savez-vous-gouter-les-algues-contenu-box-surprise

Ma recette de base d’un pesto pour quatre personnes est simple : une botte de basilic frais, une gousse d’ail, 30 grammes de pignons de pin, 50 grammes de parmesan râpé et à peu près 10 centilitres d’huile d’olive première pression (toujours extraite à froid). J’ai donc simplement remplacé la botte de basilic frais par un sachet de 50 grammes de paillettes de wakamé bio, cultivée en Bretagne. La bretonne que je suis est enchantée car cette algue est cultivée à Saint Malo, à une heure de chez nous ;).

Savez-vous-gouter-les-algues-ingredients-recette-pesto

Savez-vous-gouter-les-algues-pesto-algues

Savez-vous-gouter-les-algues-presse-ail-ikea

Pressez votre ail. Puis, mélangez le tout dans votre blender, jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. J’ai tout de même ajouté 4 cuillères à soupe d’eau afin de réhydrater un peu les paillettes d’algues séchées. Vous pouvez ensuite assaisonner à votre convenance.

Savez-vous-gouter-les-algues-huile-olive

Savez-vous-gouter-les-algues-pesto-kitchenaid-blender

Le pesto est une recette simple et délicieuse. Monsieur l’amoureux en raffole. J’en mets dans mes pâtes mais j’en utilise aussi pour badigeonner un fond de pizza, assaisonner un poisson en papillote, ou encore, en étaler sur un fond de tarte pour réaliser un filet mignon en croûte. Bref, le pesto se mange à tous les plats !

Savez-vous-gouter-les-algues-recette-pesto-lalouandco

Celui-ci a un goût différent car le basilic est fort en goût, contrairement aux algues. Le goût est très intéressant et surprenant ! C’est assez doux. En ce qui concerne l’atout santé, sachez que « les algues sont de véritables concentrés de minéraux et d’oligoéléments. Elles sont riches en protéines, en fibres et en antioxydants ». Le wakamé, par exemple, est « très populaire au Japon et en Corée, bien que cultivée en Bretagne. Elle est réputée pour son action sur la peau, les cheveux et les ongles » (Source : livre 150 super-aliments pour votre santé, Édition Larousse).

Je remercie Savez-vous goûter et l’équipe atelier Sézame pour cette jolie découverte ! Ceci est ma première approche des algues, mais certainement pas la dernière ;).

Bon appétit !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Aime comme mini japonaise [DIY District]

Couture 18 juillet 2016 4 commentaires

J’ai reçu un magnifique coton de la part de la boutique DIY District. J’ai déjà cousu plusieurs jupes d’après le patron Aime comme Mini créé par Aime comme Marie. Mais que voulez-vous, lorsque vous tenez un bon patron de basique, vous vous y accrochez !!! Je rallonge toujours ma jupe de 10 cm car je me sens plus à l’aise dedans ainsi. Certes, ce n’est plus vraiment une mini jupe, mais bon ;).

Tissu-sakura-japonais-diy-district-lalouandco-aime-comme-mini

Mon tissu est un magnifique coton japonais appelé Sakura, très agréable à travailler. J’ai choisi celui qui a un fond bleu marine, mais il existe plusieurs déclinaisons de ce tissu. La boutique DIY District commercialise des tissus japonais, de la mercerie japonaise et bien d’autres. J’aime beaucoup la sélection d’images à coudre ou encore les tissus style Liberty.

Tissu-sakura-japonais-diy-district

Le coton que j’ai choisi n’est pas transparent, ce qui est parfait pour la couture d’une petite jupe sans doublure. Elle est légère et facile à coudre (en deux heures et demi, c’est plié !!). La jupe Aime comme Mini est idéale à coudre en ce moment car elle laisse du temps libre pour profiter du soleil et faire du vélo !!! Si vous souhaitez débuter la couture de vêtements, c’est le patron pour vous lancer ! Il est tellement simple que j’ai tout surjeté pour avoir des finitions professionnelles, qui tiennent dans la durée.

Tissu-sakura-japonais-diy-district-lalouandco-aime-comme-mini-fermeture

Attention, la laize du tissu Sakura n’est que de 109cm. Je n’avais pas fait attention. Je destinais à la base ce joli tissu à la jupe Ester tirée du livre Vestiaire Scandinave. Mais surprise ! Ma jupe ne passait pas dans le métrage choisi. Heureusement, la mini ne demande que peu de tissu ;). Il me reste d’ailleurs quelques jolies chutes pour les bébés de nos proches !!!

Tissu-sakura-japonais-diy-district-lalouandco-aime-comme-mini-biais

Je remercie Diep pour sa gentillesse, et pour m’avoir permis de découvrir la jolie boutique Diy District avec des cotons de belle qualité, à prix abordables. J’adore les petites fleurs mais le Liberty est souvent trop coûteux pour coudre un dressing pour les minis de mon entourage. Je vais pouvoir me lâcher sur les tissus japonais et les tissus style Liberty.

diy-district-tissus-japonais

Belle soirée.

Le guide du Paris vintage

Je lis souvent des guides de voyage ainsi que des livres qui portent sur des villes, tout simplement. J’ai d’ailleurs un très beau livre à vous présenter prochainement. Mais revenons-en à celui-ci, que j’ai beaucoup aimé. Monsieur l’amoureux aimons beaucoup nous promener à Paris, même si nous n’y sommes pas allés depuis longtemps. Nous nous y rendons régulièrement pour voir une expo ou tout simplement, nous y balader. Il y a tellement de jolies choses à voir à la capital. Le livre Le guide du Paris vintage, paru aux Éditions Du Chêne, ne fait que renforcer mon sentiment à ce sujet. Il répertorie 180 adresses parisiennes pour chiner et sortir dans des lieux vintage.

Le-guide-du-paris-vintage-chene

J’adore chiner et faire les vide-greniers. Mais de deux choses l’une : soit je manque de culture vintage et je ne reconnais pas les pépites lorsque j’en croise, soit je ne me rends pas aux bons endroits. Il n’y a jamais ce que je cherche là où je vais. Je rentre toujours bredouille. Mais je demeure émerveillée devant les photos des copinautes qui ont réussi à chiner une étagère Tornado ou une lampe Jieldé d’époque.

Le-guide-du-paris-vintage-mobilhome

Le-guide-du-paris-vintage-musique

Le-guide-du-paris-vintage-barbiers

Avec ce guide en poche, j’espère devenir la reine de la chine lors de notre prochaine escapade parisienne. J’aime les beaux objets, et j’avoue que je les préfère chargés d’histoire. Je dois tout de même reconnaître que j’achète plus souvent neuf que d’occasion. Nous avons récupéré un joli petit miroir doré, bordé de petites fleurs noires, dans la cave des grands-parents de Monsieur l’amoureux. Le dos est consolidé avec des feuilles de papier journal du début du 20ème siècle. Un véritable trésor que nous conservons précieusement !

Le-guide-du-paris-vintage-esprit-deco

Le-guide-du-paris-vintage-industriel

Le livre s’articule autour de 5 thèmes : modes & accessoires, esprit déco, vivre vintage, où sortir et enfin, où chiner. Bref, ce livre ne s’adresse pas qu’à ceux qui cherchent un objet en particulier. Il s’adresse également à ceux qui ont adopté le style vintage dans la vie quotidienne. Si vous aimez la mode fifties, le pop art ou les grandes icônes du design, ce livre est fait pour vous ! J’aimerai me rendre aux Puces, afin de visiter les 400 m² alloués à Habitat et ses meubles des années 1960-1990 rachetés à des particuliers pour être revendus dans cet endroit.

Le-guide-du-paris-vintage-lead-guitar

Le-guide-du-paris-vintage-bars-restaurants

J’aimerai également me rendre au Salon Emmaüs, qui se tient Porte de Versailles une journée par an (en juin). Enfin, j’ai bien envie de me rendre aux Puces du Design l’année prochaine afin d’y retrouver les icônes comme Eames ou Panton par exemple.

Si vous êtes passionnés de vintage, ce livre saura vous séduire !

Bisettes !

Les petits looks : 20 modèles pour enfants à coudre

Couture 11 juillet 2016 3 commentaires

Je tenais à vous présenter un très joli livre de couture pour enfants paru aux Éditions La Plage : les petits looks. Le livre propose 20 modèles à coudre, avec les patrons inclus pour les tailles 1 à 5 ans. Le livre Les petits looks est accessible des débutants. D’ailleurs, un petit rappel des bases à maîtriser est prévu au début du livre.

Les-petits-looks-a-coudre-la-plage

Quelques conseils sont également détaillés afin de pouvoir ajuster les vêtements cousus : savoir allonger, raccourcir ou élargir les hauts et les pantalons. J’ai beaucoup aimé les petites astuces bien utiles à rappeler ou à préciser pour ceux et celles qui ne les connaissent pas lorsqu’ils s’attaquent à la conception du dressing de leur chérubin : que faire avec un t-shirt trop court ou trop long ? que faire avec une robe trop courte ou trop longue ?

Les-petits-looks-a-coudre-la-plage-t-shirt

Les-petits-looks-a-coudre-la-plage-manteau

Les modèles proposés sont mixtes et variés : des robes, des jupes, des vestes, des hauts, des pantalons et shorts, des chapeaux et des accessoires. Personnellement, j’aime beaucoup le manteau pour petits garçons qui est très élégant et intemporel, ainsi que le tutu pour petites princesses, qui m’aurait bien plu dans mon enfance. Le patron de legging semble bien pratique et facile à coudre ! J’ai hâte de coudre un petit chino et un bomber à mon neveu. La classe assurée ! Bref, les patrons sont tendances et font vraiment envie. Il y a vraiment de jolies pièces à coudre, qui semblent assez simples à réaliser.

Les-petits-looks-a-coudre-la-plage-chino

Les-petits-looks-a-coudre-la-plage-chapeau-soleil

Alors, qu’en pensez-vous ? Êtes-vous tenter par la réalisation des petits looks présentés ?

Belle journée !

Enregistrer

Enregistrer

La Maison Victor : la robe Camilla

Couture 4 juillet 2016 6 commentaires

J’avais hâte de pouvoir vous parler de ce nouveau partenariat couture dont je suis très fière. J’ai eu le bonheur d’être contactée la semaine dernière par La Maison Victor. La Maison Victor est une entreprise belge qui édite son magazine de couture. Elle commercialise également des patrons pochettes et des tissus que l’on peut apercevoir dans les magazines. C’est d’ailleurs à l’occasion de la sortie du magazine de Juillet & Août 2016, que j’ai eu la chance de pouvoir choisir le patron que je souhaitais tester.

La-maison-victor-robe-camilla-lalouandco

J’ai donc choisi la robe longue Camilla, dont le style me plaisait beaucoup. Le tissu est une belle viscose, disponible dans plusieurs coloris. J’ai choisi le noir car la viscose épouse les formes et que j’ai quelques petites rondeurs en bonne épicurienne que je suis ^^.

La-maison-victor-magazine-couture

La-maison-victor-magazine-couture-details

Pour être honnête, je n’avais encore jamais cousu de viscose. C’était la première fois mais je n’ai pas rencontré de difficultés particulières. J’ai profité de ma surjeteuse Brother pour avoir des finitions au top ! J’ai tout réalisé de A à Z avec Dame Surjeteuse, à l’exception de la pose de l’élastique.

La-maison-victor-magazine-couture-pas-a-pas

La-maison-victor-magazine-couture-planche

De la même manière, je n’avais encore jamais cousu de patron tiré d’un magazine. Je vous ai souvent présenté des magazines couture concurrents sur le blog, mais rien que la planche de patrons me freinait. Dans La Maison Victor, les planches sont découpées en plusieurs feuilles, et il y a deux à trois patrons par feuille. C’est déjà beaucoup plus facile à recopier !

La-maison-victor-robe-camilla-lalouandco-vue

La-maison-victor-robe-camilla-lalouandco-decollete

La-maison-victor-robe-camilla-lalouandco-dos

J’aime beaucoup la mercerie utilisée en guise de bretelles. Elle provient de chez Écolaines. J’ai apporté quelques modifications, comme à mon habitude : j’ai cousu totalement la partie jupe de la robe Camilla, qui est censée être fendue (je suis un peu complexée alors, je préfère qu’on ne voit pas mes jambes) et j’ai remplacé l’ourlet à la main par un ourlet roulotté. Là encore, j’ai testé un point de Dame Surjeteuse que je n’avais pas eu l’occasion de tester. J’aime beaucoup ce type de partenariat qui me permet de sortir un peu de mes habitudes couture. Dans ce projet, le plus long aura été de recopier le patron et d’ajouter les marges. Le pas à pas est illustré et c’est souvent plus explicite que le texte (je préfère les illustrations de toutes façons).

La-maison-victor-robe-camilla-lalouandco-etiquette

Vous connaissez La Maison Victor ? Vous avez déjà cousu un patron tiré du magazine ? Ma cousette de la robe Camilla vous plaît ?

Belle journée !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Page 1 sur 184123...102030...>>