Menu
Vignette

Le magasin zéro déchet Package Free à New York

Publié le 23 septembre 2017 dans Green Life

Notre voyage à New York a vraiment été fantastique ! Cette ville dispose d’une grande richesse culturelle. Cependant, New York est également la ville de la démesure. Impossible de trouver des fruits frais qui ne soient pas déjà découpés et vendus dans une barquette en plastique. L’impact environnemental des américains est affligeants et cela ne semble pas réellement les déranger. Enfin, ce n’est pas vrai pour tout le monde. La blogueuse Lauren Singer est reconnue dans l’univers du zéro déchet. Elle vit dans la même logique que Béa Johnson dont je vous ai déjà parlé sur le blog. Laura Singer a à coeur de partager son engagement écologique. Sa boutique Package Free a donc ouvert ses portes il y a quelques mois.

La boutique Package Free devait exister de façon temporaire, mais Laura Singer a réussi le pari de transformer son concept éphémère en une boutique durable, qui a un rôle à jouer à New York. La boutique est située au 137 de la rue de Grand, à Brooklyn. Nous avons du nous y reprendre à deux fois pour la trouver. Il faut dire que l’enseigne est très simple et épurée, dans la logique minimaliste de la réduction des déchets. On y trouve des produits finis mais également des recharges en vrac.

J’étais ravis car beaucoup des solutions durables commercialisées par la boutique Package Free nous sont familières. Nous avons en effet remplacé une bonne partie de nos produits jetables par des produits durables. Il me reste encore à remplacer les mouchoirs en papier et le rasoir jetable. Je vous avoue que je ne suis pas repartie les mains vides. L’art du pliage du Furoshiki n’aura bientôt plus de secret pour moi !!! Chaque jour, j’écoute des podcasts ou lis des articles de presse sérieux, qui témoignent de l’urgence climatique de modifier nos comportements face à notre consommation.

J’essaie d’emprunter plutôt que de posséder (pas toujours facile, c’est comme tout ;)). Je tente de fuir les marques de grandes consommations qui nuisent réellement à la planète (là encore, c’est parfois difficile car les petites marques de niches respectueuses de l’environnement coûtent parfois très chères).

Mais ce mode de vie est malgré tout plus économique. Un objet durable peut parfois paraître cher à l’achat, mais il est rapidement amorti. Ma gourde en inox, qui nous suit depuis deux ans, a couté 30€. Mais en deux ans, elle a déjà été remplit un nombre incalculable de fois. Rien qu’à New York, je l’ai rempli deux fois par jour pendant 10 jours. Il y a beaucoup d’autres intérêts à réduire sa consommation, ou à privilégier le durable et les matières naturelles comme le coton bio ou le lin. On réduit ainsi son exposition aux produits issus de l’industrie pétrolière et aux perturbateurs endocriniens en plus d’aider la planète.

Je vous laisse avec cette vidéo très bien expliquée qui évoque la disparition du sable. D’ici quelques années, les enfants d’aujourd’hui assisteront à la disparition des plages que nous connaissons. En tant que bretonne, qui a toujours connu la plage, cela me paraît juste dingue !!!

Belle journée !

Commentaires

Laisser un commentaire

Fermer la popin Abonnement à la newsletter
Fermer la popin