Menu
Vignette

Le savon d’Alep et ses nombreuses propriétés

Publié le 13 avril 2017 dans Green Life

Le savon d’Alep est traditionnellement fabriqué en Syrie, dans la ville du même nom, depuis plus de 3000 ans. Il serait l’un des premiers savons durs à avoir vu le jour. Le succès du savon d’Alep a donné naissance à de nombreuses contrefaçons. Étant donné les évènements actuels qui se déroulent à Alep (la ville et les savonneries y ont été pratiquement toutes détruites), des maîtres savonniers syriens, contraints de fuir,  sont venus s’installer en France, afin de perpétuer et sauvegarder ce savoir-faire traditionnel. Il est donc désormais possible de consommer du véritable savon d’Alep, fabriqué en France.

Savoir reconnaître un véritable savon d’Alep

Le savon d’Alep est l’ancêtre du Savon de Marseille. Sa recette ancestrale se compose d’huile d’olive, d’huile de baie de laurier, d’eau et de soude végétale. Pensez à vérifier la composition avant de l’acheter. Il ne doit comporter aucun solvant, aucun produit de synthèse, aucun colorant, aucun conservateur et encore moins de graisse animale. Les contrefaçons remplacent régulièrement l’huile de baie de laurier par l’huile de palme. Il est cuit lentement au chaudron. Le savon d’Alep est frappé, à la main, d’un seau en arabe qui indique le nom du maître savonnier et le lieu de fabrication. Sa couleur est marron doré à l’extérieur et vert à l’intérieur. Le pain de savon est à l’état brut, les bords sont irréguliers et le véritable savon flotte dans l’eau. Il sèche pendant environ 9 mois. Il se conserve indéfiniment à l’abri de l’humidité. Apparemment, il se bonifie en séchant davantage. J’en ai acheté plusieurs pains afin de les laisser sécher à la maison. Par prudence, je préfère me fier à des marques reconnues comme Alépia (je vous recommande cette vidéo de France Télévisions) ou Lauralep.

Les propriétés du savon d’Alep

La présence d’huile de baie de laurier fait du savon d’Alep, un précieux allié pour les peaux acnéiques, les peaux atopiques, le psoriasis, l’eczéma, etc. C’est d’ailleurs en raison de cet ajout que le savon d’Alep est parfois qualifié de « savon surgras ». J’achète toujours le mien avec 40% d’huile de baie de laurier. Il sent merveilleusement bon et rend la peau douce ! Personnellement, j’utilise ce savon depuis plus d’un an. Depuis, je n’ai plus aucun problème de peau. Il a réussi là où des traitements sévères contre l’acné d’adulte avaient donné des résultats mitigés. J’ai ainsi pu remplacer mon gel douche, mon nettoyant visage et mon produit d’hygiène intime par un seul pain de savon. Il est également hydratant et apaisant. Certains l’utilisent en guise de shampoing, on lui confère des vertus antipelliculaires. Il peut remplacer le savon à barbe et la mousse à raser. Vous pouvez également le râper pour faire votre lessive maison (particulièrement indiqué pour la peau sensible des bébés), de la même manière qu’avec un Savon de Marseille ou l’acheter sous forme de paillettes. Le savon d’Alep est également écologique. En effet, il est 100% biodégradable et ne requiert pas d’huile de palme, responsable de la déforestation massive. En terme de zéro déchet, on ne fait pas mieux !

Lorsque les savons sont fabriqués en France, c’est clairement indiqué sur l’emballage. Il en va de même pour les savons fabriqués en Syrie. Il est encore possible de trouver de véritables savons d’Alep fabriqués en Syrie car il y avait des stocks importants de pains qui y séchaient. Enfin, pour l’anecdote, Monsieur Chat raffole de l’odeur de ce savon. Il se frotte pendant de longues minutes contre la boîte dès que je la lui laisse !!!

Et vous ? Utilisez-vous du savon d’Alep ? Quels en sont vos utilisations ?

Bisettes !

Commentaires

Laisser un commentaire

Fermer la popin Abonnement à la newsletter
Fermer la popin